Notre parcours allergique

Réintroduire, un nouvel état d’esprit qui prend forme.

réintro oliv

Voilà quelques jours que nous sommes en phase de réintroduction.
Cette fameuse phase tant attendue par les parents d’enfants allergiques.
A la fin, un graal: une alimentation « normale » ou presque « sans régime ».

Mais réintroduire inclus de nouvelles habitudes à prendre.
La lecture des étiquettes: nous ne sommes qu’au début donc sur les ingrédients généraux, on continue à lire.
Ce qui change c’est que l’on ne doit plus tenir compte des traces éventuelles, possibles, risques de, fabriqué dans un atelier… On doit déconditionner notre cerveau sur cette partie. Faire le chemin inverse d’une habitude prise depuis le début de la diversification de Lili soit plus d’un an et demi d’alerte sur ces termes ! Et pour le moment, ça demande un effort à nos cerveaux qui sont liés à nos yeux qui sont en mode automatique !
Faire prendre à Lili son traitement chaque soir et ne surtout pas oublier car il sera sur du long terme et la réussite de la réintroduction en dépend. Un effort à faire avant que ça devienne une habitude.
Tenir un carnet de bord, je m’aide en ayant faire un billet dédié et pour le moment je m’y tiens. J’y marque les quantités, de quoi, si réactions, si malade et les choses qui puissent indiquer une réaction indésirable à prendre en compte selon la durée.
Faire prendre conscience à Lili malgré son jeune âge l’importance de manger tel ou tel aliment pour le chemin de la réintroduction. Par exemple, pour son morceau de Petit Beurre soit pour qu’elle accepte de le manger je croque avant dedans, ou alors j’y rajoute un peu de chocolat. Pour que ça ait du sens pour elle, notre langage commence à changer aussi. Par exemple, on ne lui dit plus de « non » net quand elle lorgne quelque chose auquel elle n’a pas droit, on lui dit « tu n’as pas encore le droit ».
– Chaque soir, nous faisons une inspection de peau à Lili… pour le moment, on a de la chance, elle se laisse faire !

Réintroduire inclus aussi de nouveaux questionnements.
– Sur les réactions: la « normalité » ou ce qui doit être une alerte pour la suite.
– On développe une vigilance sur l’état général de Lili.
– Quand une maladie s’immisce, c’est assez compliqué de juger si il y a des symptômes qui sont dus à la maladie en elle-même ou si c’est une réaction allergique. Un vrai casse-tête… On en a un aujourd’hui, on attend quelques jours que la grippette soit passée avant d’aviser.
– On est divisé entre l’espoir que ça marche et le fait qu’on sait que le chemin sera long. Nous voici partagé entre réussite sur une étape et peur de l’échec sur la suivante.

Et sinon, après le Petit Beurre, on passe à quoi ?!
Oui, parce que là, on est à 3/4 de Petit Beurre.

Publicités

2 commentaires sur “Réintroduire, un nouvel état d’esprit qui prend forme.

    1. Le yaourt et le fromage sera dans les derniers à introduire !
      Bon courage à vous aussi, ici la réintro se fait alors qu’elle a plus de 2 ans, un cas complexe et surtout elle est sous anti-histaminique.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s