Notre parcours allergique

Babychou, un cas atypique : enfin des réponses.

11895306_1893477464209711_649622352098545683_o

Voici le bilan allergo de Juillet / Août concernant Babychou.
Je n’avais pas écrit spécifiquement en juillet car on a eu une consultation, des prick-tests, et une prise de sang. A part les prick-tests négatifs, nous devions attendre août pour les résultats de la prise de sang.

Aujourd’hui, nous avions la consultation pour les résultats qui se sont révélés négatifs pour la prise de sang, rien de surprenant étant donné que Babychou n’a jamais réagit positivement biologiquement aux prises de sang.

Je me suis donc retrouvée, en plus de nos questions en tant que parents de pourquoi elle réagit alors ses tests négatifs, face à l’incompréhension de l’allergologue (qui est dermato) face au cas atypique de Babychou. Sa liste d’aliments réactifs grandissant… Plutôt que de rester dans son cul-de-sac, elle nous a dirigé vers une collègue pédiatre allergologue qui prend le relais du dossier de Babychou.

Ce nouveau médecin est disponible et nous prend de suite.
On recommence avec l’histoire de Babychou, les tests effectués… Et au final, on reprend tout de zéro, le diagnostic est amélioré et le protocole changé !

Babychou reste un cas atypique.
Elle est allergique aux plv, laits animaux, boeuf, veau et soja: prick-tests positifs.
Pour le reste: kiwi, pêche, poisson, framboise, noisette (et autres probablement à venir). Elle réagit, c’est certain mais ce n’est pas une allergie. Elle est intolérante à l’histamine avec une hyper-réactivité cutanée.

Ce que ce diagnostic change, c’est la prise en charge.
Pour les aliments dont elle est allergique pour le moment, elle garde son éviction stricte.
Pour les aliments dont elle réagit à l’histamine, on les ré-introduit (youhou), à son rythme.
Je dois tenir un carnet de bord où je dois noter si réactions, si oui prendre des photos. Si elle réagit, on lui donne son anti-histaminique, on traite sa peau et rebelotte la semaine qui suit, on lui redonne de l’aliment. Et on note aussi si il a eu des changements de son environnement ou maladies qui se chevauchent. On ne fait pas d’éviction stricte et on aide son corps avec l’anti-histaminique.

Puis, une fois ces ré-introductions faites, cet hiver, on va s’attaquer au lait avec sûrement une prise d’anti-histaminique en continu pour lui permettre de manger au maximum comme « tout le monde ». Bref, pour ces vraies allergies, on verra au prochain rdv en décembre !

C’est la première fois que je ressors avec espoir que Babychou aille mieux du côté allergie avec des vraies réponses sur ces réactions mais surtout la liste grandissante d’aliments réactifs.

Toutes les cartes en main avec des outils adaptés… Yes, WE Can !!

Publicités

Un commentaire sur “Babychou, un cas atypique : enfin des réponses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s