Humeurs

Cette troisième grossesse qui ne restera qu’un désir.

Oui, je sais, j’ai déjà fait un article sur le nombre d’enfants que nous avons et aurons mais bon quand même, là j’ai besoin de développer sur ce point car ça me taraude sévèrement l’esprit !

Avec deux enfants en bas âge, je ne me vois pas avec un troisième à assumer. Déjà énormément de fatigue, de stress, de SOS même si énormément d’amour, de tendresse, de bisous, de câlins, et de complicité font que sommes une famille heureuse.

Mais, il y a dans mon esprit ce désir presque viscéral de vivre une troisième grossesse… Et pourtant, qu’est ce que je n’ai pas aimé être enceinte, subir les maux du premier trimestre, les contractions si tôt, les mises en MAP, les douleurs, l’inconfort…

Mais, ce désir s’installe et il restera à cet état de désir et ne sera pas concrétisé.

La racine de ce désir n’est pas le but d’avoir un autre enfant.
Oui, oui, je sais grossesse = enfant !! Non mais je m’explique.
Je ressens de plus en plus le besoin de réparer la grossesse de Babychou, de rattraper sa naissance. Malgré tous les maux de grossesse, il me manque cet état de connexion, d’esprit occupé, pré-occupé par cet enfant qui grandit en soi pendant neuf mois. Cette grossesse au ressenti manqué me fait défaut et me fait un vide, j’ai manqué un moment important de ma Babychou. Ce vide me prend au ventre de manière de plus en plus importante en ce moment.

Revivre une grossesse m’aiderait peut-être à rétablir cet équilibre interne mais il est hors de question de retomber enceinte pour cette raison de réparation, de panser un vide. Car une grossesse aboutie à un enfant. Désirer une grossesse pour uniquement ce moment de neuf mois n’est pas pensable. Il faudrait assumer un enfant issu d’un désir pour des mauvaises raisons, qui en premier lieu ne serait pas pour enfanter un troisième enfant dans la fratrie. Même si je vous rassure, cet enfant serait aimé et choyé, mais il porterait sur ses petites épaules une cause de conception et venue inadaptée et nous rentrerions dans un cercle vicieux de désir de grossesse dans le but de réparer la précédente.

Il me faut apprivoiser ce vide qui provoque ce désir. Apprivoiser, ce fait que je ne peux pas faire machine arrière et faire vivre cette grossesse comme elle aurait dû. Apprivoiser la culpabilité qui pèse sur mes épaules de ne pas avoir eu mon esprit dédié à mon bébé qui grandissait en moi. Et profiter pleinement de ma Babychou pleine d’amour envers moi !

IMG_20140831_184514

 

Publicités

2 commentaires sur “Cette troisième grossesse qui ne restera qu’un désir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s