Humeurs

Elever ses enfants quand il nous manque la référence maternelle…

histoires de famille

Aujourd’hui, je vous parle sur le blog, de quelque chose que je vis tous les jours parfois le manque est trop important que ce soit dans les moments heureux ou moins heureux.

Dans mon histoire familiale, il se trouve que j’ai des parents défectueux…

Mon père biologique est un alcoolique, j’ai (enfin) pu arrêter de le voir l’année de mes 12 ans… Merci la Justice d’avoir fait durer ce calvaire… mai ça c’est une autre histoire… Heureusement, mon Papi a fait office de père de cœur !
Donc niveau paternel, c’est personne.

Ma « mère » n’a pas eu de rôle de mère. Je ne raconterai pas mes relations avec ma mère pour le moment, j’ai pas envie, juste elle est bipolaire et se complait dons cette maladie, de mon côté quasiment pas de relations et je m’en porte bien mieux…. C’est ma Mamie qui a eu ce rôle affectif.

Mais ma Mamie, nous a malheureusement quitté l’hiver dernier.
Avant sa maladie, j’ai pu un peu profiter de ses précieux conseils jusqu’au 6 mois de Louloute environ puis la maladie a pris le dessus… Cette relation « mère-fille nouvellement maman » que nous aurions pu avoir s’est arrêtée beaucoup trop tôt…

C’est donc à l’instinct majoritairement, et à la recherche de conseils à droite et à gauche que j’essaie de voir pour élever du mieux que je peux mes enfants.
Car, il y a bien une chose que je souhaite par dessus tout c’est que mes filles aient une enfance et une vie heureuse, entourées de Papa et Maman…
Mais ce manque de relation trans-générationnelle est parfois trop présent.
Pour certaines situations, j’aurai voulu pouvoir décrocher mon téléphone et l’avoir au bout du fil. Qu’elle m’aide, me conseille, me houspille, me prête son épaule pour pleurer, que nous rions en racontons des anecdotes que les filles vivent…
Pourquoi Babychou pleure ? Qu’est ce qui se passe avec Louloute ? Et comment, on peut faire pour aborder ci ou ça… Mes angoisses de maman que je ne peux lui partager…
Pour les moments heureux aussi, le manque est terrible, j’avoue le matin des 2 ans de Louloute, j’ai pleuré. Elle n’était pas là pour voir son arrière-petite fille souffler ses 2 bougies, voir comment elle évolue, voir que la couleur des cheveux est si belle et qu’elle le tient en héritage. Lui dire que quasiment tous les jours Louloute prend sa photo et réclame Mamé….
Lui faire connaître Babychou, lui raconter mes fiertés de maman, mes inquiétudes passées et futures… Lui dire que c’est Babychou qui avec son sourire constant m’aide à tenir et ne pas perdre le pied…

Lui dire tout simplement qu’elle me manque et que nous l’aimons si fort.

J’ai ce manque présent en permanence en moi et j’avance comme je peux avec pour objectif que mes enfants soient heureuses et en espérant que je fais bien les choses…

Parce que je peux vous le dire, on devrait toujours pouvoir avoir une maman quand nous-même on devient maman …

 

 

Publicités

6 commentaires sur “Elever ses enfants quand il nous manque la référence maternelle…

  1. Bonsoir.
    Juste un mot en passant pour souligner la beauté et la réalité de cet article. Je le trouve très beau, touchant et sincère. Je ne suis pas dans ton cas, fort heureusement, mais je ne peux m´empêcherez me dire « et si… » Ou « et quand ils ne seront plus là… »
    Je te souhaite beaucoup de courage pour continuer à avancer et apprendre a tes filles les belles valeurs qu’ont du t’apprendre tes gd parents.

    J'aime

  2. Bonjour
    oh je suis si triste pour vous et vos enfants….
    et oui tout le monde devrait avoir la chance d’avoir une maman.
    Je vous souhaite plein de bonheur avec vos enfants et plus tard avec vos petits enfants

    J'aime

  3. Coucou, je t’écris ce commentaire parce que j’ai 19 ans. Je n’ai donc pas encore l’âge de penser à avoir des enfants (enfin, je ne suis pas prête dans ma tête). Cependant, comme toi, il me manque un modèle parental… Ma mère est elle aussi bipolaire. Pire, en plus de ça, elle est mythomane. Heureusement, moi j’ai mon papa qui est pour ainsi dire mon modèle. J’ai très peur plus tard de ne pas savoir être une bonne maman mais, il parait que j’y arriverait naturellement.
    Comme je ne vois plus ma maman, je me pose sans cesse la question de quand j’aurai des enfants, faudra-t-il que je l’autorise à les voir?

    Enfin, j’ai encore le temps pour tout ça mais je partage ta peine et suis de tout coeur avec toi et ta petite tribu 🙂
    Bisous

    http://young-adult-life.blogspot.be/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s